Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web. En savoir plus

Wolf Oil Corporation

Les principes de base des lubrifiants : informations essentielles sur les liquides de frein (7/9)

Sans liquide de frein, votre véhicule ne pourrait pas fonctionner correctement. Découvrez l'importance de son rôle et les éléments à prendre en compte au moment de choisir et remplacer un liquide de frein.

Technical Expertise

Nous sommes heureux de vous faire découvrir les liquides utilisés dans le secteur automobile au travers de notre série sur les principes de base des lubrifiants. Aujourd'hui, nous allons étudier les liquides de freins. Devenez expert en la matière en lisant ce qui suit.

À quoi sert un liquide de frein ?

Que vous conduisiez un véhicule sur route ou tout-terrain, une voiture ou un utilitaire, une moto ou un camion, vos freins assurent votre sécurité au quotidien et le liquide de frein exerce un impact crucial sur les performances des systèmes de freinage et d'embrayage.

Pourquoi est-il important de contrôler l'état du liquide de frein ?

Comme c'est le cas pour tous les liquides présents dans un véhicule, plusieurs phénomènes contaminent progressivement le liquide de frein :
  • Il arrive que de l'humidité et de l'air pénètrent à l'intérieur du système de freinage via des joints en mauvais état ou pendant l'entretien du véhicule.
  • Les hautes températures de freinage peuvent provoquer l'évaporation du liquide dans l'étrier ou le cylindre de roue.
  • Les flexibles ou les conduites sont susceptibles de s'éroder, donc de contaminer le liquide par ajout de corps étrangers.

Une réactivité moindre voire une défaillance des freins constituent les effets les plus néfastes d'une contamination. 


Les « bulles d'air » font partie des contaminants les plus courants. Lors de l'entretien du véhicule, le mécanicien doit « purger » les freins, c'est-à-dire qu'il doit expulser toutes les bulles d'air présentes dans le système de freinage. Si cette opération n'est pas effectuée correctement, le liquide de frein peut être « contaminé par l'air ». De l'air peut pénétrer à l'intérieur du système par des joints usés ou tout autre composant non étanche, ce qui provoque une sensation de mollesse lorsque vous actionnez la pédale de frein. 


La contamination par l'humidité nuit également aux performances des freins. Les liquides de frein sont conçus pour absorber l'humidité, ce qui empêche les composants du système de s'éroder au contact de l'eau. Cependant, plus le liquide de frein absorbe d'humidité, plus son point d'ébullition s'abaisse. Par conséquent, le liquide de frein s'évapore et forme des bulles d'air, ce qui donne également l'impression que la pédale de frein est molle.

Que signifient les classifications de liquide de frein ?

Le département du Transport des États-Unis (United States Department of Transportation, USDOT) classe les liquides de frein en plusieurs catégories, DOT ¾, DOT 5 et DOT 5.1 sont les plus utilisées. DOT ¾ et DOT 5.1 désignent les liquides « hygroscopiques », c'est-à-dire qui absorbent l'humidité atmosphérique. Les liquides DOT 5 sont fabriqués à partir de silicone et ne sont pas hygroscopiques.

Les liquides de frein sont avant tout classés en fonction de leur point d'ébullition. Les plaquettes de frein produisent des frictions considérables lorsqu'elles appuient sur le tambour ou les disques de frein, et les freins sont soumis à des températures très élevées. Si le fluide atteint son point d'ébullition, il s'évapore et devient compressible, ce qui signifie que le système hydraulique ne fonctionne plus correctement.

Les catégories DOT tiennent à la fois compte du point d’ébullition « sec » (point d'ébullition du liquide non contaminé, dans son contenant) et du point d'ébullition « humide » (point d'ébullition du liquide après absorption d'eau).

La viscosité, ou épaisseur, du liquide de frein constitue une autre caractéristique essentielle. Tous les liquides de frein doivent être conformes aux spécifications SAE dans une plage comprise entre - 40 °C et + 100 °C. Hors de cette plage, les viscosités minimales et maximales varient selon les classifications.

Comment choisir un liquide de frein ?

Il faut d'abord identifier la classification de liquide de frein adéquate. Inutile de perdre du temps à comparer les différentes spécifications, il vaut mieux recourir au type de liquide déjà utilisé. Un liquide appartenant à une classification supérieure n'offrira pas nécessairement de meilleures performances, bien que cela dépende du véhicule concerné.

Une fois le liquide choisi, déterminez la quantité nécessaire. Acheter une bouteille de grande taille afin d'utiliser le liquide en plusieurs fois ne permet pas de faire des économies. En effet, le liquide restant sera contaminé par l'humidité présente dans l'air et vous ne pourrez pas l'utiliser pour faire l'appoint.

Acheter la quantité appropriée constitue la meilleure solution, ou vous devrez vous débarrasser de l'excédent de liquide. Afin de faciliter vos achats, Wolf propose différentes contenances de bouteille de liquide de frein telles que 250 ml, supérieures à 500 ml et 1 l.

Autres éléments à prendre en compte lors de l'achat d'un liquide de frein

Lors de votre achat, il faut vous assurer que l'emballage est étanche et que le film protecteur est intact. Si les scellés de sécurité ont été rompus, le liquide a déjà été exposé à l'air et à l'humidité, ce qui diminue son efficacité et sa durée de vie.

Enfin, souvenez-vous qu'il ne faut jamais « mélanger » les classifications de liquides de frein. Tous les liquides conformes aux exigences DOT sont compatibles. Néanmoins, mélanger un liquide de catégorie DOT 3/4 à un liquide de catégorie DOT5.1 produit un liquide dont la composition chimique est inconnue. Il est alors possible que ce nouveau liquide ne soit plus compatible avec l'ensemble des composants du système de freinage. Si vous décidez d'utiliser un liquide appartenant à une autre classification, veillez à nettoyer le système avant d'employer ce liquide.

Wolf propose d'excellents liquides de frein adaptés à tous les besoins. Cliquez afin d'accéder à notre site Web pour en savoir plus.

Résumé

  • Le liquide de frein exerce un impact crucial sur les performances des systèmes de freinage et d'embrayage.
  • Comme tous les liquides présents dans un véhicule, différents phénomènes contaminent progressivement le liquide de frein, qui doit être faire l'objet d'un entretien régulier.
  • Le département du Transport des États-Unis établit différentes classifications de liquides de frein en fonction du point d'ébullition, de la viscosité et d'autres propriétés.
  • Pour déterminer la classification adéquate, référez-vous au liquide déjà utilisé dans le système de freinage.
  • Acheter une bouteille de grande taille ne permet pas de faire des économies, car vous ne pourrez pas utiliser le liquide restant pour faire l'appoint plus tard.
  • Il ne faut jamais mélanger de liquides appartenant à différentes classifications.

Vous avez manqué le dernier article de cette série ? Prenez un raccourci !

From lab to car: officially lab tested

Claiming that a product has specific properties is easy, but proving them is a completely different story. It requires a team of specialised testing procedures and skilled laboratory technicians. Let us put one of our products to the test!

En savoir plus

La personnalisation des lubrifiants

Comment les lubrifiants vont-ils évoluer avec le temps ? Wolf possède la réponse.

En savoir plus

Tout un garage dans votre poche

La technologie a déjà changé notre quotidien, mais comment va-t-elle modifier l'expérience dans un garage, pour les clients et pour ceux qui y travaillent ?

En savoir plus